La Nouvelle-Zélande, l’endroit où les paysages sont tous pré-photoshopés

Il y a maintenant presque un mois que j’ai atterri à Auckland, mais j’ai été tellement occupée que je n’ai pas eu le temps d’écrire quoique ce soit. Heureusement, samedi soir en allant voir des feux d’artifices, je suis tombée et je me suis faite une entorse à la cheville. Je suis donc au repos forcé, et même si l’inactivité me rend complètement dingue, au moins j’ai du temps pour écrire ! Voici donc un résumé de ce premier mois en Nouvelle-Zélande

dav


Première semaine : Waiheke Island

Je suis allée directement en arrivant chez mon amie et ancienne collègue de travail Nicole, qui m’a hébergée une bonne semaine le temps que je me remette du décalage horaire (une fois de plus) et que je trouve ce que j’allais faire ici. Parce que oui, j’ai passé deux mois chez mes parents à ne rien faire, j’aurais pu en profiter pour préparer mon voyage, mais non. À la place j’ai cousu des déguisements de cuisinier…

Me voilà donc sur Waiheke Island, à cet autre bout du monde dont je vous rabâche les oreilles, et pas la moindre idée de comment me déplacer. Je ne pouvais pas louer une voiture puisque mon permis international n’était pas encore arrivé et que ça coûte trop cher, je ne me voyais pas faire du stop toute seule et je n’allais quand même pas me promener en taxi ! Après plusieurs jours de délibération, j’ai décidé d’investir dans un pass de 30 heures de bus. Avec ce pass, au lieu de payer mon billet de bus à chaque trajet (et les tarifs peuvent être assez élevés quand vous êtes comme moi et que vous vous y prenez la veille pour le lendemain) je suis facturé des heures de bus que je dépense. Je suis plutôt contente de la formule pour l’instant. Le seul problème c’est que le nombre de lieux desservis est assez limité aux endroits les plus touristiques, donc pour aller voir les lieux un peu plus reculés et calme, on repassera! Mais bon, n’étant en Nouvelle-Zélande que pour quelques mois, c’est plutôt un bon compromis entre mes deux critères de base : le « pas trop cher » et le « flexible ».

2018-01-26 14.15.54 - Copie.jpg

Mais revenons à Waiheke. C’est je pense une très bonne entrée en matière pour la Nouvelle-Zélande. L’île de Waiheke est située juste en face d’Auckland, à environ 35 minutes en ferry. D’ailleurs beaucoup de personnes qui habitent sur Waiheke font l’aller-retour tous les jours pour aller au travail. Vous voyez votre trajet de métro? Et bien pour eux, c’est plutôt ça :

L’île est un peu coupée en deux : d’un côté la « ville », les magasins à touristes et les plages de sable blancs, de l’autre côté, les vignes, les routes non goudronnées et les paysages magnifiques.

Dès le premier matin, Nicole m’a emmené faire une dégustation des vins dans l’arrière-pays.  Il nous a fallu une heure trente pour faire 20 kilomètres, mais ça valait le coup! Les vins sont très différents des vins français (pour la bourguignonne que je suis ça fait un choc) mais pas mauvais. Et puis déguster du vin en regardant ce paysage, il y a de pire expériences dans la vie.

2018-01-26 14.06.57.jpg

La suite de mon séjour s’est déroulée à peu près comme ceci :

  • Réveil
  • Rando
  • Repas
  • Plage
  • Repas
  • Dodo

Avec quelques petits rebondissement, comme ce jour où, innocente que je suis, j’ai voulu aller jusqu’au bout de la plage, en passant le tas de rochers qui la découpe en deux, et où je me suis retrouvée sur une plage nudiste peuplée de messieurs entre 70 et 80 ans avec le sens de la pudeur de nouveaux nés. Tant mieux pour eux, tant pis pour moi ! 🙂

dav

Le vrai voyage commence : Auckland

Il fallait bien que je reparte de ce petit coin de paradis un jour. J’ai donc repris le ferry direction Auckland, pour la première étape de ce road trip en bus. J’y ai passé trois jours et mon activité principale a consisté à monter sur des volcans. En effet, Auckland a été construite sur non moins de 48 d’entre eux! Je vois bien le brainstorming qui a conclus à la construction de la ville à cet endroit… Ils sont tous éteint heureusement, et ils donnent de très belle vue sur la ville.

2018-02-06 18.19.34.jpg

Celui-ci, c’est le Mount Eden, le plus haut de la ville et aussi qui est le plus proche du centre. Il culmine à 198 mètre au-dessus du niveau de la mer et donne une vue bien sympathique sur la ville et sur la fameuse « sky tower » (le truc en forme de toupie géante). C’est aussi l’un des rares que j’ai vu pour l’instant où l’on voit bien le cratère.

Je suis aussi allée me promener à Devonport, une petite ville en face d’Auckland, pour aller escalader un autre volcan et avoir une autre vue d’un autre point de vue. En vrai j’aime bien escalader des volcans, et comme on dit : « the view is always worth the climb ».

dav

Je dois avouer que je n’ai pas beaucoup aimé Auckland. J’ai un peu du mal à expliquer pourquoi, mais cette ville n’a pas vraiment d’âme. Je n’ai pas croisé un local en deux jours, il n’y a que des touristes. Pas le coup de foudre en gros… J’étais donc contente de prendre le bus pour aller à Waitomo, en pleine cambrousse.

Waitomo, où je me suis fait passer pour une petite vieille pour visiter les grottes gratos

Que je vous explique : à Waitomo, l’unique attraction ce sont les grottes où vivent des vers luisants par milliers. Sauf que ça coûte cher. Entre 51 dollars pour l’attraction de base (visite des grottes et petite balade en bateau dans le noir pour voir les glow-worms) jusqu’à 250 dollars pour le rafting dans les caves. Du coup je suis arrivée là-bas en me demandant sérieusement si j’allais aller visiter ça, parce que 50 dollars pour une visite de 30 minutes, je trouvais ça un peu exagéré. Mais pour une fois, j’ai eu du bol !

Mon bus étant un bus spécial qui fait un tour dans la journée et permet de voir quelques-unes des plus grosses attractions de l’île du nord en un temps records, il était rempli de papis et de mamies. Et je n’ai rien contre les vieux (surtout s’ils portent des habits) mais il faut bien avouer que ce groupe était vraiment insupportable. Ils se plaignaient tous, tout le temps, de tout. Le bus n’allait pas assez vite, ou il allait trop vite, ou il y avait trop de virages, ou le trajet était trop long… Résultat quand on est arrivé à Waitomo, la chauffeuse de bus déjà épuisée par le voyage, a distribué des badges donnant accès aux grottes à tout le monde sans regarder sa liste… où je n’étais probablement pas! Alors bon, il a fallu supporter la mamie qui se plaignait que c’était trop long et qu’ils allaient rater le bus mais qui à la fin de visite s’est plainte que la ballade en barque était trop courte, mais quand même !

IMG_0016.JPG

Alors la visite de la grotte n’est pas incroyable (c’est une grotte quoi), à part le fait qu’il n’y a pas d’écho. Une des guides est aussi chanteuse d’opéra et avoir un petit morceau de la Traviata dans une cathédrale souterraine c’est assez impressionnant. Par contre la ballade en barque est vraiment dingue. Comme les vers luisants s’éteignent lorsqu’ils se sentent menacés, donc lorsqu’il y a du bruit ou de la lumière, cela se déroule dans le noir et le silence complet. On perd complètement ses repères, la seule chose que l’on voit ce sont ces centaines de petits points de lumière au plafond, et le seul bruit est celui de la barque qui se déplace doucement. Personnellement je m’attendais à entendre un « gollum gollum » tellement c’est hors du temps.

Malheureusement, on ne peut pas prendre de photos dans les grottes pour ne pas déranger les vers luisants, même si je ne pense pas que mon petit appareil photo serait capable de rendre justice à ça. Je vous invite donc à visiter ce site du photographe Joseph Michael qui a eu des autorisations spéciales et qui a fait un reportage incroyable sur les glow-worms.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s