Pourquoi je veux partir de Paris

wallpaper-355321
Ci-dessus, de quoi compenser la haine contenue dans cet article.

Si jamais vous faites quelques recherches sur Paris, vous trouverez souvent des textes comme celui-ci qui vous expliquent que Paris c’est pourri, mais que bon, quand même, on va pas aller habiter ailleurs, la loose. Personnellement, mon objectif principal à court terme, c’est de partir d’ici le plus vite et le plus loin possible, ce qui peut m’attirer quelques problèmes en entretien, mais j’en parlerai un autre jour. Le jour où je finirai mon école sonnera aussi le jour de mon déménagement, et aucun CDI ne pourra me retenir dans cette ville que je déteste profondément.

mendicite-enfants-loi_scalewidth_630

Ma haine de Paris vient sans doute que je ne fais pas partie d’une catégorie socio-professionnelle des plus avantagée : les étudiants. Et encore, j’ai pris du grade, avant, j’étais chômeuse. Autant vous dire que le côté « à Paris on peut faire plein de trucs, des expos, des restos super, ou juste boire un café dans de merveilleux cafés », ça ne me touchait pas des masses : je n’avais même pas assez d’argent sur mon compte pour me payer le billet de train pour quitter ma banlieue et aller sur Paris. D’ailleurs je fais une petite parenthèse, si vous avez moins de 25 ans, que vous n’avez pas travaillé 18 mois de suite parce que comme des cons vous étiez en train d’écrire un mémoire sur un truc qui n’intéresse personne, félicitation, vous n’avez pas le RSA. Et comme vous n’avez pas le RSA, vous n’avez pas droit aux aides pour les transports en commun ni a aucune autre aide de la mairie de Paris. C’est toujours à ce moment-là que j’ai envie de m’écrier « TADAAAM !! » comme un magicien.

Maintenant que j’ai une super carte de transport 3 zones, avec un tarif étudiant à seulement 50 € par mois (et que j’ai plus vraiment le choix aussi parce que mon école est à Paris), je vais régulièrement dans cette sublime ville lumière. Je ne sais pas qui a utilisé ce terme le premier, mais je reste convaincue qu’il n’avait jamais foutu les pieds à Paris. Ou alors c’était il y a très longtemps, quand c’était la seule ville de France qui avait des lampadaires… Je n’ai jamais vu le côté lumière de Paris, et pourtant j’ai cherché. La lumière n’est pas dans les yeux morts des Parisiens, ni dans les couloirs puants du métro, ni dans les mains des SDF qui font la manche tous les 100 mètres.

J’avoue que j’ai du mal à en vouloir aux Parisiens de tirer la gueule, je pense que c’est un cercle vicieux :  un jour, un Parisien s’est levé du pied gauche, et il est allé bousculer 4 ou 5 autres Parisiens dans le métro. Ca a énervé les bousculé, qui en ont bousculé d’autre, et ça a fait boule de neige jusqu’à devenir une espèce de fierté, de point de reconnaissance entre eux. Comme ça, ils peuvent se reconnaître entre eux, et ne pas se confondre avec de vulgaires touristes qui viennent en nombres piétiner au milieu de leur course folle. À Paris, qu’on le veuille ou non, on est toujours pressé, tout simplement parce qu’aller d’un point A à un point B c’est toujours, TOUJOURS la guerre, et ce quel que soit le moyen de transport que vous preniez. Les bus se retrouvent coincés dans les bouchons, les métros s’arrêtent sans raison, les RER subissent plusieurs attaques de terroristes par jour, les trottoirs sont pleins de personnes qui ont eu la même idée que vous, les Transiliens… Ouais non, on ne va pas parler des trucs qui énervent vraiment. Non, mais sérieusement, c’est quoi le problème des agents de Saint Lazare ? Résultat évident, les gens sont sur les dents. Oui je fais des alexandrins.

grand-paris-duflot-cahuzac-hollande

Et ce qui est chouette à Paris quand vous avez des finances réduites, c’est qu’une fois que vous avez réussi à arriver à destination… vous n’avez pas de quoi vous payer un café. Parce que partout ailleurs en France, un café c’est aux alentours de 1 €. À Paris, certains le prix des cafés peut aller jusqu’à 4,5 €. C’est encore pire que le Coca dans le sketch de Gad Elmaleh. Et pour aller boire ce café sur la terrasse, vous avez carrément intérêt à être millionnaire, parce qu’ici, on a inventé un concept : plus tu te rapproches des odeurs de pisses et de pots d’échappement, plus tu payes cher. Résultat, les consommations ne sont pas au même prix si vous les prenez au bar, coincé debout entre deux alcoolos, en salle, ouen terrasse. De la même façon, une grosse partie des cafetiers font payer 20 centimes de plus le café allongé. Rappelons qu’entre le café normal et l’allongé, la différence tient à 10 cl d’eau du robinet.

Alors oui, je suis parfaitement d’accord sur le fait que vivre à Paris c’est trop cool… si vous avez les moyens et que vous réussissez à vous blinder suffisamment contre tout ce que vous allez forcément croiser, des enfants qui font la manche à la folle du métro qui vous insulte en hongrois parce que vous l’avez effleuré. D’ailleurs en parlant de mendiant, quelqu’un sait pourquoi ils ont tous la même ritournelle ?

Mon problème n’a rien à voir avec le concept de grande ville : j’adore Lyon, et j’ai pour projet de retourner y vivre un jour. Mon problème, c’est Paris.

Le plus gros souci que je rencontre avec Paris, en dehors du fait que cette ville est une porte donnant directement sur l’enfer, c’est qu’elle me change. Je suis beaucoup plus souvent de mauvaise humeur. Je suis plus agressive. Je ne fais plus autant attention qu’avant aux autres. Je m’enferme dans ma bulle de musique + livre dès que je prends un transport en commun. Quand je rentre chez mes parents, je m’étonne de l’amabilité des gens, qui me semblait parfaitement normale avant, et je perds peu à peu cette politesse de base.

En gros je deviens quelqu’un que j’aime pas.

Le seuls truc vraiment cool à Paris, c’est qu’en allant au jardin des plantes, si vous avez de la chance, vous pouvez voir des panda roux sans avoir à entrer dans le zoo.

P1060335

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s