Rebecca Dautremer et Robert Sabuda

Parfois, la limite entre livre et oeuvre d’art est assez ténue. Aujourd’hui, je voudrais vous parler des derniers livres/oeuvre d’art que j’ai achetés : le Petit théâtre de Rebecca, de Rebecca d’Autremer, et les pop-up de Robert Sabuda.

70444687 (1)

Donc, le Petit Théâtre de Rebecca, je l’ai découvert au mois de décembre lorsque j’étais en stage en bibliothèque. Il était chez les enfants, et j’avais flashé dessus, je m’étais promis de me l’acheter vite. Seulement, il coûte 35 euros, et même si ce n’est pas cher payé pour ce livre, ben… je les avais pas. Mais là, c’était mon anniversaire, et j’ai décidé de casser la tirelire.

Le Petit Théâtre de Rebecca

Ce livre, c’est de la dentelle. Chaque page représente un personnage présent dans les différents livres de Rebecca Dautremer (qui sont tout plus magnifiques les uns que les autres), accompagné d’une phrase tirée de ces livres. Tout ce beau monde se superpose pour former une espèce de fouillis poétique. Au fur et à mesure qu’on avance dans le livre, l’ambiance, le décor change, et c’est juste trop beau. Alors ok, les phrases mises bout à bout ne font pas du tout une histoire, mais l’objet/livre est impressionnant.

9782020999120

Autres livres impressionnants que j’ai (re)découverts aussi pendant le stage, ce sont les pop-up de Sabuda. Robert de son prénom, fait les livres pop-up les plus fous que je connais. J’avais acheté il y a très longtemps un de ses livres sur la mythologie, mais il était en anglais,  mais comme je suis une quiche en anglais je n’avais pas profité autant que j’aurais pu. Cette fois, j’ai trouvé à Mona Lisait Peter Pan et L’encyclopédie des livres marins. Les livres de Sabuda, c’est pas les livres avec une petite fleur qui se déplie quand on l’ouvre. Non. C’est plutôt ça :

Alice au pays des merveilles
Alice au pays des merveilles
Peter Pan
Peter Pan

Ce type vous implante dans le bouquin des bateaux de 30 cm de haut, des dragons géants, des énooorrmes têtes de méduses… Rien de l’arrête ! Il y a un souci du détail tout à faire incroyable, comme dans le bateau de la deuxième image par exemple, l’intérieur n’est pas blanc, c’est la cale du bateau, on ne l’aperçoit que lorsqu’on ouvre ou ferme le livre lentement. Il y a d’ailleurs plusieurs pop-up par page, parfois jusqu’à 5 ou 6 ! Des petits ailerons se déplient pour encore plus de folie de pliage. Je vous conseille quand même d’éloigner les petits enfants.

Je voulais vous parler aussi de L’herbier des fées que m’a prêté une amie, mais ça sera pour une autre fois. Si vous voulez plus de renseignements sur les pop-up, je vous conseille ce blog très complet et avec plein de belles photos. Sinon, si vous vous ennuyez et que vous n’avez pas, comme moi, des Knacki à la place des doigts, Robert vous apprend à faire vos propres pop-up. Il se tire une balle dans le pied le mec.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s